OCS Max – 20h40 – Once Upon a Time in Hollywood

Je me dois de confesser que je déteste le cinéma de Quentin Tarantino depuis Pulp Fiction. Il y a eu Reservoir Dogs. S’en est suivi le néant.

Kill bill m’a fait chier, Pulp fiction est une pure merde et la logorrhée dont est affublée chaque film m’emmerde au dernier degré. Je n’aime pas le cinéma de Quentin Tarentino.

Et pourtant ! Sur les conseils d’un ami féru des films de ce réalisateur, j’ai jeté un oeil à Once Upon a Time in Hollywood, film américain de 2019. La mise en scène aurait évolué, m’a-t-il dit. J’ai regardé. Et j’ai aimé !

Pour camper l’histoire de ce biopic bavard, Cliff Booth (Brad Pitt) est doublure cascade et « ami majordome » de Rick Dalton (Leonardo Di Caprio), une star déclinante d’Hollywood cherchant un second souffle, tout comme son ami cascadeur vivant à ses crochets. Rick Dalton loge à côté de Roman Polanski et Sharon Tate (Margot Robbie) en pleine époque Manson. Et pour le reste, bla bla, bla bla, bla bla.

Pour autant, c’est autoporté, presque, comme film. C’est une douceur de fin d’après-midi , la peau doucement chauffée par le soleil tandis que passe une musique sucrée à faire lever les poils. C’est violent, trash, avec du sang, de la volupté. On sent la chaleur. On devine une époque révolue, un achèvement. C’est beau. Sans excès.

Un film à voir. Vraiment.

A lire aussi
John Wick 3 - Le trailer

Laisser un commentaire