Comment nettoyer une tâche de fruit rouge sur un vêtement

Comment nettoyer une tâche de fruit rouge sur un vêtement 1

Pour nettoyer une tâche de fruit rouge (cerise, fraise, mûre, framboise, groseille, cassis, mûre, myrtille, …), vous avez besoin de 3 choses :

  • de l’eau
  • un chiffon propre
  • de l’alcool à brûler

Comment procéder pour retirer la tâche de fruit rouge ?

  1. Mélangez dans un verre l’eau et l’alcool à brûler dans les mêmes proportions
  2. Tamponnez votre vêtement délicatement et sans frotter à l’aide du chiffon imbibé
  3. Rincez à l’eau claire
  4. Lavez le vêtement comme d’habitude en machine.

Cette astuce fonctionne également sur les cuirs. Attention toutefois de tester, en ce cas, sur un morceau non visible du vêtement avant de pratiquer le nettoyage sur la tâche. Et également de remplacer le rinçage à l’eau claire par un tamponnage avec chiffon bien imbibé à l’eau, sans passer en machine bien évidemment.

Les 4 secrets de la bière

Les 4 secrets de la bière 2

C’est pas pour me vanter mais j’aime la bière. La Pils en particulier. Son goût houblonné.

La bière existe en 4 variantes principales :

  • la blanche
  • la blonde
  • l’ambrée ou rousse
  • la brune

Toutes sont élaborées du houblon, de la céréale germée c’est à dire du malt, un ferment et bien sûr de l’eau.

L’ingrédient désormais essentiel : le houblon

Le houblon n’est entré qu’au 12ème siècle dans la préparation de la bière, notamment pour ses vertus antiseptiques. La bière a, dans toutes ses préparations et depuis sont origine voici quelques millénaires, été élaborée avec des plantes aromatiques, voire médicinales. L’arrivée du houblon présentait donc un ajout normal à sa composition. Et d’importance puisqu’il a amené cette amertume si particulièrement délicate à la bière, en a accru sa conservation et a fait le bonheur des moines qui obtiennent le monopole de sa fabrication grâce à Charlemagne (c’est pour ça qu’on a plein plein de bières d’abbaye).

Le malt et la couleur

Comme je vous l’indiquais plus haut, il y a quatre variantes de coloration dans la bière tenant au malt choisi et à sa torrefaction. Deux types de malt sont utilisés : le froment et l’orge.

Le froment ne sert qu’à la bière blanche. C’est lui qui lui donne la teinte, rien d’autre.

En revanche, il en va différemment avec l’orge puisque ce malt confère 3 teintes à la bière selon le niveau de torrefaction qui lui est apporté. Juste grillé, on obtient une bière blonde. En forçant un peu sur la torrefaction, ça nous donne une bière rousse ou ambrée. Et brûlé, de la brune ou de la stout en version orge cramé.

La fermentation

On a mis l’eau, on a ajouté le houblon et le malt. Il ne reste plus qu’à lancer la fermentation grâce à des levures. A croire que ça fonctionne par 4, il existe 4 types de fermentation permettant de poser le goût et le taux d’alcool : la fermentation basse, la fermentation haute, la fermentation spontanée et la fermentation mixte.

La fermentation basse

C’est avec elle qu’on obtient ma bière favorite, la Pils. En tout cas, et de manière général de la Lager. Cette fermentation réalisée par l’ajout de levures à faible température, c’est-à-dire entre 10 et 15 degrés celsius, donne une bière peu alcoolisée, peu fruitée et avec un fort goût de houblon.

La fermentation haute

Cette fermentation, opérée par ajout de levure à température plus élevée (entre 15 et 21 degrés) donne de la Ale comme l’excellente Palm, par exemple. La bière obtenue est plus fruitée et légèrement plus alcoolisée.

La fermentation spontanée

Ici, on obtient les lambics, c’est-à-dire les Krieks, les Gueuzes, … c’est-à-dire des bières alcoolisées, fortes, d’un goût acide. Pour ce type de fermentation, il n’y a pas d’ajout de levure dans le moût qui est ensemencée par des levures sauvages parce que laissé à l’air libre avant de finaliser le processus.

La fermentation mixte

Ce mode de fermentation est un mélange de ce qui a été évoqué ci-dessus. Il consiste en un assemblage de moût ensemencé aux levures sauvages et d’adjonction de levure de bière traditionnelle. Les bières obtenues sont assez acides (Orval, Rodenbach, …) et perso, je n’aime pas. Mais ça aussi, on s’en fout.

Que dire pour conclure. Eh bien que la bière rend intelligent, qu’elle calme la douleur, que contrairement à la culture populaire, elle ne gonfle pas le bide (sauf quand on la consomme avec du gras), et que les ingrédients la composants sont de 35cl d’eau, de 65g de malt, de 0,3 gramme de levure et juste d’un tout petit gramme de houblon pour un demi de 25 cl.

A la votre !

Que signifient les termes neuro-arthritique et sanguino-phléthorique ?

Que signifient les termes neuro-arthritique et sanguino-phléthorique ? 3

L’été est proche. Les recettes de cure pour être présentable en maillot de bain se multiplient à l’envi dans la presse. C’est ainsi que j’ai lu dernièrement un magazine où il était question de cure détox à base de jus de citron et de deux termes qui m’ont laissé pantois : neuro-arthritique et sanguino-pléthorique.

En schématisant à l’extrême, il s’agit d’une notion naturopathique qui divise le monde en deux genres que sont les cérébraux (les neuro-arthritiques) et les sensuels (les sanguino-pléthoriques).

On peut, toujours selon cet article, assigner des caractéristiques précises à chacun de ces profils.

Qu’est ce qu’un neuro-arthitique ?

Un neuro-arthritique :

  • a un faible appétit et une digestion difficile en cas d’excès ;
  • est sujet aux affections respiratoires allergiques et aux sinusites ;
  • a une forte tendance à développer des douleurs articulaires, de l’eczéma, des rhumatismes ;
  • recherche la chaleur parce qu’il est frileux ;
  • a le teint pâle et les extrémités froides ;

Ca ne fait pas rêver.

Pour autant, son profil présente quelques avantages puisqu’il transpire peu, qu’il ne prend pas de poids et qu’il est plutôt longiligne.

Qu’est-ce qu’un sanguino-pléthorique ?

A contrario du neuro-arthritique, le sanguino-pléthorique passe pour le bon jovial (ce qui est un trait caractéristique de son profil avec l’optimisme). En plus de cela, il est :

  • du genre à manger beaucoup et avec un bon estomac
  • propre à se déclencher des petites crises d’urée (vous prendrez bien un cognac après le repas ?)
  • plutôt rondelet et trapu
  • sujet au cholestérol, à l’hypertension et au diabète.

Evidemment, le tableau est complété par un teint rouge, une transpiration abondante et une difficulté à supporter la chaleur.

Quel est le rapport entre ces profils et le citron ?

L’article auquel je me réfère met en garde les neuro-arthritiques contre les méfaits des cures détox au citron. Les personnes de ce profil auraient un problème d’acidité dans le corps pouvant potentiellement provoquer des douleurs grastiques ou des soucis de déminéralisation.

En revanche, ces cures détox seraient tout à fait adaptées aux sanguino-pléthoriques plus à même d’assimiler les acides fruitariens. Je vous passe les détails. La belle affaire !

Si l’on y réfléchit deux secondes, ces considérations ne servent pas à grand-chose (pas plus que cet article d’ailleurs). Il y a en effet peu de chance qu’un grand tout sec (adaptez l’expression au féminin, l’écriture inclusive me fatigue) qui surveille son alimentation se précipite sur une telle cure puisqu’il n’en n’a tout simplement pas besoin 🙂

Comment protéger son smartphone à la plage

protéger téléphone sable

L’été approche à grand pas, tes vacances aussi. Tu vas certainement aller profiter de la plage comme beaucoup et y lézarder une bonne partie de la journée. Ce sera l’occasion d’aérer les 23 bouquins que tu as acheté depuis tes dernières vacances, sans avoir pris le temps d’en ouvrir un, histoire de passer le temps pendant que tu te fais dorer la couenne sur le sable.

Mais au bout de 20 pages, ça va te gonfler, et tu vas t’emparer de ton smartphone pour :

  • un selfie
  • photographier
    • la mer
    • le gros tout rouge avec son bob circuit Paul Ricard
    • le beau gosse ou la bombasse de la serviette d’à côté…
  • voir ce qui a été posté sur les réseaux sociaux
  • jouer…

Ce faisant, tu vas faire subir à ton téléphone l’enfer du trio maudit : l’humidité, la chaleur et le sable !

Si tu veux éviter que ton smartphone soit envahi de sable par tous les orifices, qu’il frise la surchauffe ou qu’il périsse par l’eau, voici quelques astuces.

1/ Comment éviter que ton téléphone soit abimé par le sable ou par l’eau

Sable et eau, c’est un peu même combat. Les deux s’introduisent par tous les pores et peuvent faire de très gros dégâts à un appareil électronique.

Pour le sable, il faut avant tout éviter les effets de frottement en équipant le téléphone d’une coque de protection ainsi que d’une protection d’écran. Ce n’est pas parfait mais ça protège au moins un peu des rayures, notamment sur l’écran.

En revanche, ça ne présente aucun intérêt pour les orifices dédiés aux prises, haut-parleur ou prise jack (si tu as encore ça sur ton téléphone).

Du coup, pour éviter les problèmes, il est possible de recourir à un étui hermétique en plastique rigide. Son gros avantage est que le téléphone est dans un boîtier super étanche. L’inconvénient est que tu ne peux pas l’utiliser sans le sortir de l’étui, ce qui est très chiant pour prendre une photo, par exemple.

L’autre alternative est de te rendre au supermarché le plus proche et d’acheter des sacs congélation avec zip de fermeture. L’avantage est que ça ne coûte rien,  que c’est transparent et que tu peux utiliser l’écran tactile au travers du plastique. L’inconvénient est qu’en terme de visibilité, c’est pas top. Avec le soleil, les reflets sur le plastique seront gênants.

Dernière alternative, toujours au supermarché du coin, le film alimentaire de type Albal. Gros avantage, tu peux prendre ton téléphone en main, utiliser le tactile et quasi toutes les fonctionnalités, y compris les photos, sans l’abîmer. Inconvénient qui m’amène au point suivant, le risque de surchauffe. Avec cette solution, il faut se modérer sur les jeux qui font monter la température.

2/ Comment éviter que ton téléphone ne surchauffe

Pour éviter la surchauffe, le mieux et d’utiliser l’appareil avec parcimonie. M’est avis que ça n’est pas le plus compliqué puisqu’après tout, tu ne vas pas à la plage pour te coller pendant des heures le nez sur un écran.

Il convient donc de ménager l’usage de l’appareil et, pendant les temps d’inutilisation, de coller le smartphone dans une serviette ou un T-shirt coincé dans le panier à l’ombre du parasol. Ca devrait faire l’affaire.

Pour le reste, et surtout pour la partie musique et commande du téléphone, il me reste un petit point à ajouter.

Si tu as décidé de faire chier ton entourage en amenant l’une de ces maudites enceintes portatives qui n’ont rien à envier aux transistors pourris d’antan (quand je pense qu’on a troqué les radios qui crachaient de la variété pérave ou des émissions comme « les routiers sont sympas » ou « les grosses têtes » par PNL ou n’importe quel artiste autopropulsé au vocodeur, ça me désole), tu peux préparer ta playlist spotify ou deezer à l’avance. Ca t’évitera de manipuler ton téléphone et de risquer de l’abîmer. D’ailleurs, tu peux en profiter pour hurler les commandes à ton assistant vocal.

Comme de toute manière, tu auras déjà l’air con à pousser ta musique de naze au maximum des possibilités de saturation de ton enceinte bluetooth, crier ton amour à google ou Siri confirmera le peu de cas que tu fais de tes concitoyens.

Bonne bronzette !

Quel est l’animal qui ne dort jamais ?

Quel est l'animal qui ne dort jamais ? 5

Il existe dans la nature un animal qui ne dort jamais. Pas même une seconde.

La fourmi, cousine des termites, vit sur le même mode que ces dernières. C’est à dire en colonie.

La fourmi est connue pour sa capacité à porter jusqu’à 20 fois son poids.

Son espérance de vie est de 60 jours (sauf la reine) et elle est destinée à accomplir son travail sans relâche, encore et encore. Pour ce faire, pas de sommeil.

La fourmi ne dort pas.

Combien de temps vit une reine termite ?

Combien de temps vit une reine termite ? 6

Un termite connaît 3 états après gestation et croissance : ouvrier, soldat, reproducteur. Tous sont ravageurs, y compris les nymphes puisque cet insecte est de type hémimétabole, c’est à dire qu’il ne connaît pas de pause entre la larve et l’adulte (comme le cocon du papillon par exemple).

Leur cycle de vie conduit à la conception de reines et de rois au terme de la phase sexuée.

Comme chez les fourmis, la reine dispose d’une armée d’ouvriers (le termite est de genre masculin) pour l’assister dans sa tâche de procréation.

Une reine peut pondre jusqu’à 1000 oeufs par jour pendant près de 50 ans, temps de vie maximal atteignable par ces parasites. De quoi vous effondrer la baraque.

Comment fabriquer un produit anti-calcaire naturel

Comment fabriquer un produit anti-calcaire naturel 7

L’heure est à l’écologie. Malgré cela, les lessiviers nous proposent toujours plus de produits solvants et détergents très agressifs qui finissent fatalement par envahir les nappes phréatiques.

L’un d’entre eux est le produit anti-calcaire. Viakal, Cillit-Bang et Calgon bien qu’efficaces sont loin d’être écolo.

Aussi, pour vous assurer une salle de bain nickel chrome et respecter l’environnement, je vous propose une petite solution de grand-mère pour fabriquer en deux coups de cuillère à pot votre anti-calcaire maison pour un coût quasi-nul.

Ingrédients :

  • 1 litre d’eau tiède
  • 1 poignée de gros sel
  • 2 cuillère à soupe de vinaigre de cidre bio

Préparation :

Versez dans l’eau tiède le sel et ajoutez-y le cidre. Mélangez bien pour dissoudre le sel.

Utilisation :

Frottez à l’éponge les surfaces plombées de calcaire et laissez agir 30 minutes avant de rincer. Admirez le résultat.

NB : Ca fonctionne également avec les machines à laver. Pour ce faire, faites tourner à vide votre machine en versant préalablement le liquide dans le bac lessive.

Fumer et conserver de belles lèvres

Fumer et conserver de belles lèvres 8

Fumer engendre quelques désagréments esthétiques dont les lèvres abîmées ou tachetées.

Généralement, les hommes s’en arrangent plus ou moins mais les femmes beaucoup moins.

Avoir une tâche colorée sur le coin de la lèvre – ou pire, au milieu – provoquée par les goudrons de la sacro-sainte clope gâche le paysage (et je ne parle pas des dents).

Alors, comment faire pour les effacer ? C’est ce que nous allons voir grâce à une petite recette maison et à quelques massages appropriés.

Pour commencer, rassemblez les ingrédients suivants :

  • 1 citron
  • du miel
  • de l’huile d’amande douce
  • 1 baume à lèvres en stick

et procédez comme suit :

Quotidiennement pendant une semaine :

  • Pour enlever les tâches de tabac, découpez une rondelle de citron et pressez la délicatement sur vos lèvres pour extraire le jus. Massez doucement vos lèvres entre vos doigts pendant une à deux minutes en insistant sur les zones marquées. Le citron ayant un effet desséchant, rincez à l’eau claire avant d’appliquer du baume à lèvres pour réhydrater vos lèvres.
  • Chaque soir, avant de vous coucher et une fois démaquillée, préparez une mixture composée d’un bon zeste de citron mélangé à du miel. Mélangez et appliquez une fine couche sur vos lèvres avant de dormir. Effectuez cette opération tant que vous n’avez pas retrouvé une saine couleur pour vos lèvres.

Après la phase d’élimination des tâches de tabac :

  • Massez vous les lèvres le soir avant de dormir avec de l’huile d’amande douce. Ne rincez pas et laissez reposer toute la nuit. Cela humidifiera vos lèvres et leur redonnera une belle couleur et aspect pulpeux.
  • Appliquez du baume à lèvre hydratant pour protéger et hydrater vos lèvres. Vous éviterez ainsi le retour des tâches brunes.

Tous les jours :

  • Buvez beaucoup d’eau et des jus de fruits. Outre la ré-hydratation et l’apport en vitamines, vous saliverez un peu plus et humecterez vos lèvres plus fréquemment. Cela tendra à maintenir les tâches disgracieuses loin de vos lèvres et éviter leur décoloration.

Vous connaissez d’autres astuces ?

Pourquoi les vieilles personnes sentent mauvais ?

Pourquoi les vieilles personnes sentent mauvais ? 9

Enfants, nous avons tous eu une vieille tante ou un vieil oncle chez qui on ne voulait pas mettre les pieds au prétexte qu’elle ou il puait (en plus de piquer et de faire des bisous bruyants).

A nos récriminations, nos parents répondaient qu’il s’agissait de vieilles personnes vivant seules et que, de ce fait, elles ne prenaient pas toujours le plus grand soin d’elles-mêmes.

C’était inexact.

Les personnes âgées, physiologiquement, sentent plus fort que les autres avec une accentuation du phénomène à partir de 40 ans.

La raison ? Ni plus, ni moins qu’un composé chimique appelé 2-nonenal sécrété par la peau et qui, couplé à une présence massive d’acide de graisse insaturé omega 7 chez les personnes âgées, provoque l’odeur nauséabonde de « pas très propre ».

En clair, c’est une pure question de modification du métabolisme.

Pour les prochains cadeaux lors des visites aux anciens, au lieu des fleurs bonbons, faites plaisir à vos enfants.

Pensez eau de toilette.