Catégories
Société

Le pouvoir de guérison des suites de chiffres

Ces derniers jours, j’ai vu paraître dans mon fil d’actualité des articles, en provenance de la presse mainstream, relayant le pouvoir de guérison des suites de chiffres.

Le principe s’appuyerait sur une « séquences de chiffres qui font du bien. [Qui] lorsqu’on les répète, vont notamment réharmoniser nos états émotionnels.« 

Ces suites de chiffres : 819471 contre le stress,  517 489719 841 pour développer la confiance en soi, 28 7 741 pour être en joie seraient à répéter 3 fois selon l’état final souhaité parce que ça entrerait en résonance avec notre organisme. La belle affaire !

Cette méthode est en fait l’idée d’un illuminé, le russe Grigori Petrovich Grabovoi, responsable d’une secte et adepte de Baba Vanga (la vieille qui avait annoncé la fin du monde). Incarcéré pendant un temps pour avoir promis à des familles endeuillées qu’il pouvait faire revenir à la vie leurs enfants, ce type promet de guérir le cancer, et annonce le retour de Jésus. Déjà que rien ne prouve qu’il ait existé, alors un retour.

pouvoir de guérison des suites de chiffres

Bref, ce truc est une pure arnaque relayée par ses adeptes, ou des mal intentionnés qui espèrent pouvoir se faire un peu d’argent, en remettant au goût du jour une ineptie New-Age des années 90. C’est le cas de Zoran Bouazri, un psycho-énergicien (rien que le titre m’amuse) dont parle l’article de RTL.

L’article, en plus de citer des conneries, porte ça sous un jour scientifique où l’on relie mathématiques et physique quantique pour développer des milliers de séquences de chiffres qui font du bien.

Bref, passez votre chemin. C’est une secte !

Embrassez un arbre ou comptez les nuages, ça vous fera prendre l’air et ça épargnera votre psychique et votre porte-monnaie.

Laisser un commentaire