L’Olympic, le Britannic et le Titanic sont tous les trois des navires transatlantiques ayant appartenu à la compagnie maritime White Star Line, dont le siège social était basé à Liverpool, en Angleterre.

L’Olympic a navigué de 1911 à 1934, le Britannic de 1914 à 1916 et le célèbre Titanic de 1912 à… 1912.

Ces trois paquebots ont connu soit une avarie majeure, soit une fin tragique.

L’Olympic d’abord. Le 20 septembre 1911, alors que le navire sort du port de Southampton, il manque de couler en raison d’une collision avec le croiseur Britannique HMS Hawke.

Le 15 avril 1912, le RMS Titanic connaît le sort que l’on sait et sombre après avoir percuté un iceberg sur la route Southampton – New York en ne laissant que 703 survivants sur les 2223 passagers qu’il comptait.

Puis, le 21 novembre 1916, c’est au tour du Britannic de couler après avoir heurté une mine en mer Egée en pleine première guerre mondiale, alors qu’il avait été réquisitionné par l’armée.

infirmiere violet constance jessop

Lors de ces 3 incidents, une personne était présente : Violet Jessop, l’infirmière de bord.

En 1911, Violet Jessop était en poste sur l’Olympic lors de la collision.

Idem en 1912 sur le Titanic dont elle est l’une des rares rescapées.

Et rebelotte en 1916, où elle réchappe une nouvelle fois à la mort ce qui lui a permis de continuer sa carrière dans la marine avant de décéder, sur la terre ferme, d’une broncho-pneumonie en 1971.

A lire aussi
Initiez vous gratuitement à l'art contemporain grâce au Centre Pompidou

Laisser un commentaire