Donner un prénom à un enfant est souvent un véritable casse-tête. Entre les prénoms trop communs, ceux trop recherchés, ou ceux hérités des chanteurs ou acteurs à la mode du show business américain, le choix se révèle difficile et tient finalement plus de l’effet de mode qu’autre chose.

Prenons quelques exemples de prénoms :

Le passé catholique des prénoms

Marie a été donné 2 260 215 fois essentiellement entre 1900 et 1946, et surtout en Bretagne et dans l’Est de la France. Ce qui est normal puisque ce sont des régions à forte implantation chrétienne.

Autre exemple, cette fois au rang des vieux prénoms : Anatole.

Les prénoms vieille France et naphtaline

Attribué essentiellement au début du 20ème siècle, les Anatole ont quasiment totalement disparu du paysage entre 1935 et 1995. Mais, la mode faisant son chemin, ce prénom revient en grâce depuis 1997 avec un pic en 2012.

8769 personnes se sont appelées comme cela depuis 1900 surtout en Loire-Atlantique, en Ille-et-Vilaine et dans le Pas-de-Calais.

Migration et prénoms

Du côté des prénoms d’origine maghrébine, le plus emblématique – Mohamed – fait son apparition en France en 1921 avec 3 enregistrements à l’Etat-Civil. Sa présence est constante jusqu’en 1949 où il bondit à 52 attributions, puis continue sa progression jusqu’en 1984 où il décroit pendant plus de 10 ans avant de connaître un réel regain à compter de l’an 2000.

Le prénom Mohamed est essentiellement attribué dans le Nord, les Bouches du Rhône, la Seine-Saint Denis et le Rhône, suivant les couloirs migratoires.

Les prénoms des séries américaines

Et enfin, un dernier exemple : Kevin !

A lire aussi
3641 personnes sont sans logis à Paris

Kevin est arrivé en France en 1972, dans le Nord surtout ! Il a suivi une courbe exponentielle jusqu’en 1994. Cette année là, quasiment 1200 nouveaux-nés ont été prénommés ainsi. Et puis ça s’est effondré, sans doute sous la pression des médias qui n’ont jamais manqué une occasion de se moquer de ce prénom. Un peu comme Brandon – également prénom du Nord – qui a suivi la même courbe mais un chouïa plus tard pour motif de série TV (je vous laisse deviner laquelle).

Pourquoi est-ce que je vous parle de tout ça ? Eh bien parce qu’une amatrice de visualisation de données – Elodie Quirin – s’est penché sur le jeu de données des prénoms attribués en France depuis l’année 1900 pour le restituer visuellement sur Tableau Software.

Le résultat de son travail, « Quel est votre prénom ?« , se révèle très utile pour une simple curiosité, pour attribuer un prénom ou dans le cadre d’une démarche sociologique. Et indépendamment de ces raisons, c’est carrément super amusant.

Si vous avez connaissance d’autres dataviz intéressantes, laissez un commentaire.

Laisser un commentaire